Khan atlas- la joie de couleurs de l`arc en ciel

Si  vous demandez à l`habitant de l’Ouzbékistan ce que c`est  khan-atlas , il vous dira que c’est un des symboles associés au pays, et aura tout à fait raison. Beaucoup de gens aiment  la soie pour sa texture agréable et son aptitude de souligner la ligne du corps. Les tissus de  soie peuvent être de différents types, à commencer par  un impondérable  mousseline de soie  et finir par le satin lourd. En Ouzbékistan le tissu le plus populaire est khan-atlas qui a un aspect brillant et lisse de surface, grâce au type de tissage, où seuls les fils de la chaîne, vont à la surface.  Le vrai nom du tissu provient du mot arabe «atlas», qui signifie «lisse».

Selon la légende, un jour le souverain de Marghilan qui avait déjà quatre épouses a décidé de se marier pour la cinquième fois. Il est tombé amoureux de la fille d`un artiste-tisserand. Quelle était la déception du père qui a su de l`intention de ce roi! Il est venu dans le palais pour le persuader de changer son avis. Le souverain a répondu qu`il le ferait au cas où le lendemain matin l`artiste l`apporterait quelque chose encore plus belle que sa fille. Le père desespéré passe toute la soirée en reflechissant sur la création d`un oeuvre d`art. Epuisé il arrive et s`assoit sur la rive du torrent.  Ainsi dans son courant rapide, le maître a remarqué les reflets des nuages de toutes les couleurs de l`arc en ciel. Au retour à la maison il a décidé de transmettre tout ce qu`il a vu sur le tissus, l`ayant fait « léger comme le nuage, et frais comme l`air de montagne ».  On a apporté ce tissus au khan qui a été surpris de sa beauté et a laissé tomber l`intention de se marier. Ainsi le tissu a reçu le nom «khan-atlas »- le tissus du souverain.

La fabrication de tissus de soie a été inventée il y a plusieurs siècles et arrivée chez de la vallée de Kachgar- du point nord de l`Empire chinois. C`était le processus tellement compliqué et laborieux qu`en restant si chère,  la soie était  souvent utilisée comme de l’argent. Comme les tisserands y investissait toutes leurs compétences, le tissu devenait de plus raffiné et original. Des fragments de tissu de soie découverts dans le Nord de la Bactriane (Kampyr-tepa  III-II siècles avant J.-C.) indiquent que déjà il y a quelques millénaires la technique de tissage et de teinture a atteint chez  nous le niveau de développement assez élévé.

Le centre de fabrication de tissus en question  était la ville de Boukhara, où même aujourd`hui a lieu le festival de la soie et des épices. Puis la production s’est déplacée à Marguilan qui a acquitté la réputation de la capitale de soie de l`Ouzbékistan. Au X siècle, l’un des historiens a écrit: «Une étoffe de soie de Marguilan vaut toutes les terres Boukhara».

La soie est fabriquée à Marghilan non seulement dans les grandes entreprises, mais aussi dans les petits ateliers privés. Tout le monde utilise les méthodes ancestrales comprenant plus de environ 40 opérations, à commencer par la fabrication de fil jusqu` à la création des produits finis. Les fils sont colorés  principalement des pigments naturels. Et le dessin exceptionnel est obtenu grâce au nouage spécial.

L’originalité de khan atlas ouzbek réside dans sa couleur. Elle est unique et inimitable. On y trouve la verdure du feuillage, baigné par la pluie, la couleur des pétales écarlates de tulipes, de la rougeur de l’aurore, le bleu du ciel de la nuit, les reflets du soleil dans le courant impétueux de l’eau, l’éclat des yeux de la bien aimée. Ce tissu a passé l’épreuve du temps et est resté à la mode jusqu`à nos jours !

Дата: 24.04.2017   Автор:    Категория: Articles,Blog

Комментариев: 0

Добавить комментарий

Ваш Email адрес не будет опубликован.